mardi 22 septembre 2015

C'est quoi être adulte?

Hello ^^

Parce qu'on arrête pas de me dire que je suis "immature", je me pose donc des questions d'une grande philosophie! C'est quoi, être adulte? Quand est-on jugé mature? Garder son âme d'enfant est-il synonyme d'avoir raté sa vie?
Pourtant je déteste la philosophie, c'était une matière qui me faisait vomir!

Quand j'étais toute naine, j'étais persuadée qu'être adulte c'était un emploi stable, des horaire normaux, un chéri, une voiture, une maison et un gosse... tout ça avant trente ans. Qu'on pouvait aussi faire ce qu'on voulait, comme on le voulais et envoyer chier qui on veut! Et j’étais persuadée que je serai une institutrice.

Puis en grandissant, j'ai eu très peur de devenir "une adulte", je voyais ce monde comme étant sans saveur, sans plaisir, je ne voyais que les problèmes de la vie et des personnes ternes, qui avaient oubliés leur âme d'enfant en chemin.

A mon âge canonique de 28 ans (ou pas...) si j'ai plus oui moins réussi le sacro saint schéma "mari-maison-animals de compagnie"; je pèche un peu par l'absence d'enfants (qui fera l'objet d'un prochaine article, quand je saurait comment le commencer, lui donner corps et le fini sans avoir envie de me pendre en écoutant Justin Biebeur!) et surtout... je suis a milles lieues de mes désirs et idées d'enfants.

Déjà, oui j'ai un job! Par contre pour le "stable" on repassera. Si je suis actuellement en CDI (officieux, officiellement je suis sur un remplacement longue durée, ça va faire trois ans que je remplace la même meuf qui hésite à revenir)(continue d'hésiter surtout ;)), le coup des horaires "stables" me fait doucement rire...Et surtout, non, je ne suis pas une institutrice. 

Mais ça ne m’empêche pas de m'éclater comme une folle dans mon job (même si par moment c'est pénible, fatiguant et que t'en étoufferai bien un ou deux sous leurs oreillers!*)(on juge pas, moi aussi, je suis humaine!), d'y aller avec plaisir et d'être régulièrement ravie de la richesse qu'il m'apporte.

Mais un job à horaire variable, c'est pas très sérieux ni adulte. Quand à prendre son pieds dans son travail, ça fait très immature, semble-t-il.

Pour être adulte, il faut aussi rentrer dans un joli moule qui ne me plaît pas. Mes parents sont très sur les apparences (surtout mon père) et souvent , on me dit que je finirai par me retrouver au chômage avec ma manière d'être... Bizarrement, mes contemporains sont bien moins ouvert d'esprit que mes propres collègues où que mes patients. Il faut dire qu'ils me voient par le prisme du travail et que mes compétence jouent plus que ma manière de me fringuer, qui reste d'ailleurs dans le soft et le pratique.  En gros, pour certains, je devrais être classique. Et j'en suis affreusement loin.

Du coup, je ne suis ni adulte et surtout pas mature!

Quand au monde terne des adultes, j'y crois. Certes, il parait que socialement et psychiquement, une nouvelle caste est apparue entre cette des adultes et des enfants: l'adulescent. C'est pas moi qui le dit c'est dans les manuels de psycho depuis quelques années déjà. Il semblerait que ce soit des adultes avec des responsabilités mais qui restent encore un peu des ados. Théoriquement c'est entre 18 et 25 ans. Je devrais donc être une adulte mais non, je pense que j'ai encore un pied la dedans.

Être adulte, c'est avoir des responsabilités. Et j'en ai! Pleins! Un prêt a rembourser, un chéri à m'occuper, une voiture à entretenir et donner à boire, des comptes à rendre dans mon travail, à mon banquier, mon assureur, mon mari, mes parents, a d'illustres inconnus... C'est aussi savoir gérer une maison, des courses, des factures, des taxes... des impôts. C'est bon, j'ai droit à mon bon point?

Par contre, je n'ai pas dit non à mon âme d'enfant. On se prend des délires avec chéri, on fait les cons, on joue à des jeux vidéos, on fait des grasses matinées (qui ne plaisent pas a tout le monde!) on bouffe n'importe quoi, n'importe quand, on fait des galipettes quand on veux, on regarde des tonnes d'animés (les dessins animés japonais) on est fan de mangas, du japon. Je me fringue avec des imprimés de chats et j'ai des chaussettes d'enfants (chat, moutons, girafe, panda... je continue?) . Et que le style gothique c'est pour les ados rebelles. J'aime faire des batailles de boules de neiges, des bonhommes tout blancs et m'extasier sur le paysage qui change ou les arcs en ciel. D'ailleurs, c'est comme les petits enfants, je m'émerveille à chaque fois pour ce qui est un simple phénomène météorologique.

Il parait que c'est là que réside mon immaturité. Pourtant, quand je parle avec des gens de mon âge, je me sens en profond décalage. Je m’entend bien mieux avec des personnes plus âgées ou des personnes comme Betta, Anaïs, Charlie.... des gens qui ont eu un passé pourri et/ou une manière de penser différente. Et d'après mes collègues, je fais 25 ans physiquement et 30 mentalement. Beaucoup de patient me font aussi la remarque, j'ai plus de maturité que quelqu'un de mon âge.

Il faut aussi être une fée du logis a traquer la moindre poussière. Je déteste faire le ménage mais je m'y plie quand même car j'aime vivre dans un endroit propre. Mais je ne vais pas paniquer si mon planning est chamboulé et que je dois déplacer une tâche au lendemain. Et si j'ai envie de me la couler douce le dimanche, je ne me gène pas du tout. (Je peux, j'ai pas d'enfant)



Que suis-je au final? Je suis moi, Cari,  habillée de noir mais à la personnalité haute en couleur, qui ai su garder mon âme d'enfant sans être naïve, qui sait être sérieuse quand il le faut. Je ne rentre pas dans un moule mais je suis bien, je m'assume comme je suis tout en étant très consciente que ma manière de me fringuer s'adapte aussi aux circonstances. J'ai le droit d'aimer les jeux vidéos, les mangas et de ne pas être une fée du logis. Que m'octroyer du temps pour moi ou mon mari n'est pas une tare ni une preuve d'immaturité. Et que non, garder son âme d'enfant ne signifie pas être un adulte raté. J'assume ce que je dis, ce que je pense et les actes que je pose; j'ai parfois cette impression que toutes personnes ne vont pas jusque là et que ce monde est devenu hypocrite.

Je pense sincèrement être devenue adulte et que mon immaturité n'irrite que ceux qui voudraient que je sois comme eux, à leur âge. 

Par contre, quand je vois les autres adultes, je les trouvent blasés de tout, de la vie, de ce qui se passe et de ce qui ne se passe pas. Je comprends qu'on puisse avoir ses problèmes mais c'est vraiment obligatoire de rabaisser ceux qui profite de la vie et de ce qu'elle a à offrir à pleines dents?  Je trouve que la vie est belle et mérite d'être vécue, et je ne veux pas la subir.

Heureusement que j'ai trouvé quelqu'un comme moi qui continue de s'extasier sur les belles choses de la vie, qui aime trainer au lit, regarder des animés et jouer à des jeux vidéos. Pourtant, en janvier, il aura trente ans. Et ses parents, eux, ne lui reprochent  pas d'être immature! Ils lui conseillent juste de vivre sa vie sans se préoccuper des autres.

Et comme d'habitude, les articles difficiles sortent d'eux même quand je me sens prête, même qui part un peu dans tout les sens. J'en ai encore un, mais je dois attendre encore un peu ^^

Dès que j'ai un peu de temps, je planche sur le billet d'Aileza pour les Apéros Cosmiques. 

J'espère que cet article t'auras plus et je t'invite à réagir, comme d'habitude :)  

J'en profite pour rappeler que la Purple Haze Week se déroulera du 5 au 11 octobre et que les règles sont ici.

Gros bisous à vous tous.


* je l'ai pas fait hein même si c'est pas l'envie qui manque parfois! Non mais tu me prends pour qui? ;)

22 commentaires:

  1. je ne sais pas... déjà, j'avoue que je ne vois pas en quoi le fait d'avoir un job à horaire variable défini un adulte... J'ai plein de copines infis et donc à horaires variables... bon, elles ont sensiblement mon âge donc je suppose que tu les classerais dans les adultes ;) Il y a plein de gens qui bossent en horaires décalés... Perso, je considère que quelqu'un est adulte quand il sait s'assumer complètement. Après, tu peux avoir des adultes immatures et l'immaturité peut prendre, à mon sens, des visages divers... Je crois, surtout, qu'il y a une multitudes de personnes, avec leurs manière d'agir et de penser... Tout le monde est "unique" ;) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fedora, merci d'être passée ;)

      Pour le coup des horaire variable, ça fait partie des conditions ultimes pour "être adulte" suivant certains de mes proches (ça et avoir des enfants) pourtant je te rejoint, savoir s'assumer seul devrait être plus approprier qu'une liste de critères débiles. Je connais (via le net) des personnes de 17,18, 20 ou 21 ans qui s'assument seules et me semblent plus mature (et sans les parents derrière) que les gens de leur âge.

      Peut être que le concept de devenir adulte devrait être remplacé par celui de "savoir s'assumer" qui me semble plus juste, car au final, ça devient plutôt obsolète.

      Heureusement que nous sommes tous uniques sinon on se ferait chier!

      Supprimer
  2. Même si on devient tous adultes à un moment donné, ce qu'on attends de nous c'est avant de se comporter comme tel, et c'est agaçant de constater que pour être considéré comme un adulte, il faut accepter les contraintes et les obligations sans sortir du rang. Pour moi être adulte ce n'est pas avoir une maison, un-e compagne, un boulot et une voiture...c'est avant tout réussir à trouver un équilibre dans ma vie, faire ce que j'aime, et tout simplement apprécié le simple fait d'être en vie. Si on a des rêves un peu "farfelus", on passe pour quelqu'un d'immature...mais franchement, y'a rien de pire que de passer à côté de ses rêves, de ses envies, juste par peur de devenir marginal.
    Si l'âge adulte c'est devenir un être aigri, qui ne vit que pour gagner de l'argent avec un boulot qui le fait chier, alors j'en suis pas, j'ai pas signé pour ça ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jim ^^ (Mince alors j'ai toujours cru que l'auteur d'internet Puke était une fille... mais que je suis con! -_-')

      Je suis d'accord avec toi et j'avoue ta dernière phrase m'a fait rire car elle résume parfaitement ce que je pense ^^

      Bon j'ai un équilibre dans ma vie, un boulot qui m'éclate et j'aime vivre. Je crois que c'est bon ;) Et niveau marginal bah, j'suis plus à ça prêt!

      Supprimer
  3. Très joli billet :)
    Tu sais, j'ai 34 ans et hier, avec mon conjoint, on a regardé des matchs de Magic the Gathering sous la couette.
    On est jamais aussi bien que lorsque l'on s'accepte soit-même et je pense que tu as raison, les reproches viennent de ceux qui n'acceptent pas que l'on ne soit pas comme eux. Mais c'est leur problème, au fond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Akroma ^^
      Je suis entièrement d'accord avec toi. Oui, c'est leur problème comme tu le dit si bien, je pense juste que je commence à en avoir assez qu'on m'impose une modèle du "parfait adulte" ;)

      Supprimer
  4. Aaaah quel sujet! Tout un programme!
    Pour moi être adulte n'a rien à voir avec des possessions (avoir un mari, avoir une maison, avoir une voiture, avoir un job , etc ... )
    Je dirais qu'être adulte c'est se connaître, être soi-même, agir en suivant ses convictions et en même temps composer avec la société qui nous entoure.
    C'est aussi se suffire à soi-même, non pas, matériellement mais ne pas être dépendant émotionnellement, ne pas chercher à plaire ou a avoir l'approbation de l'entourage, ce qui ne veut pas dire que ça ne compte pas, mais que ça n'est pas primordial pour se sentir bien.
    C'est encore aussi, être capable de se regarder avec bienveillance et de pouvoir se remettre en question, mais aussi d'avoir un esprit critique sur le fonctionnement de la société et sur le monde, mais sans en devenir l'esclave et sans tomber dans la contradiction et dans la revendication absolue de sa petite pensée personnelle, c'est accepter les différences et les limites des autres aussi, sans porter de jugement.
    Et autour de moi, je vois peu d'adulte, et si je regarde mes critères, je n'en suis pas une non plus, à 36 ans, et d'ailleurs, en fait, quand les gens parlent d'être adulte, ça ressemble un peu trop à "voilà, ça y est, je suis adulte, je n'ai plus à me poser de question, je suis un être accomplis" je ne suis pas d'accord avec ça, pour moi, la vie ne peut pas se concevoir sans qu'il y ai toujours une évolution, une nouvelle compréhension, un mouvement, sinon, c'est la même chose que la mort!
    Je ne suis pas certaine d'être très claire dans mes propos huhu :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va, je ne me suis pas perdue en chemin ^^ Je comprend ce que tu veux dire et, purée, tu place la barre haut! J'avoue je suis un peu accro à mon chéri mais je me débrouille très bien sans lui. Par contre j'ai du mal avec l'approbation parentale... peut être car j'ai droit à leur avis, sans l'avoir demandé!
      Par contre juger les autres, je déteste ça ;) Et avec tes critères je vois peu d'adultes aussi ;)

      Tu as 36 ans? Mais tu les fait pas du tout! O.o

      Supprimer
    2. Je parle et je réfléchis beaucoup (trop?) mais je suis encore loin de parvenir à joindre mon comportement et mes attentes à mes pensées ^^ !
      Merci pour le compliment :o) j'ai tjrs fait très jeune, je te laisse imaginer la "galère" que ça a été, mais maintenant c'est un plaisir hihi!

      Supprimer
    3. Je comprend ^^ comme toi c'est devenu un plaisir et je suis flattée. Mais je l'ai beaucoup moins été quand, à 20 ans je devais sortir mon permis pour prouver aux gens que je conduisais légitimement une voiture... on m'en donnait 16!

      Supprimer
  5. En tout cas de par nos contrées, le fait d'avoir un travail à horaires variables est loin d'être immature. Les infirmières, aide-soignantes...sont respectés par les gens car ils savent qu'ils font un métier pénible et que c'est courageux d'être contraint à des heures pas toujours au top
    Moi je crois que tant qu'on a la tête sur les épaules et qu'on sait prendre des décisions c'est qu'on est mature, peu importe l'habit que l'on a sur le dos. Par exemple je connais une personne de mon entourage qui s'habille classique mais qui est complètement à l'ouest, impossible de lui faire confiance pour des décisions importantes, a oui j'oubliais elle avait un job à heures fixes ! comme quoi tu vois !
    pitou pitou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon père est persuadé que mon travail est moins pénible que le sien.Mon mari dit que son travail et le mien sont tout les deux pénibles mais pour différentes causes: lui parce qu'il doit déplacer des très lourdes pièces,travailler avec des machines... mais il peut insulter les pièces.. je porte pas toujours des patients lourds mais j'ai la contrainte trajets, horaire et puis quand ils dépriment tous... c'est long! Et je peux pas insulter mes patients. Ca c'était pour le respect.

      Savoir prendre des décisions et les assumer c'est très important ^^ Et oui, l'habit ne fait pas le moine!

      Supprimer
  6. Ah oui, j'oubliais! J'ai bien envie de participer à la purple haze maintenant que j'ai un blog! Coooooooool :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'en prie, ne te gène surtout pas ;)

      Supprimer
  7. Hum... J'ai 32 ans, un enfant et je ne me sens pas "adulte". Ni "enfant" d'ailleurs. Mais je ne me colle pas sciemment dans des cases.
    Je suis juste moi :)

    Quant à ceux qui te jugent, en ce qui concerne ton père, il faut bien l'avouer... Quoi qu'on fasse, on reste l'enfant de ses parents, même s'ils doivent partiellement réécrire tes faits et gestes pour se rassurer, eux (et t'agacer toi :p).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas que j'essaye de me mettre dans des cases , loin de là, mais j'en ai marre qu'on me taxe d'immaturité à la moindre erreur ou qu'on me declare que je suis pas adulte "parce que moi, a ton âge..." et qu'à la longue ça tape un peu sur le système.
      Pour le fait de décrypter, j'en sais rien j'avoue :/

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  8. Coucou ma belle !
    Etre adulte... Qui peut juger de ce qu'est être adulte, je préfère TA vision plutôt que celle des gens qui te font des reproches. Les parents de ton mari ont raison, il faut vivre sa vie comme on le souhaite en étant soi-même. Tu n'es pas une irresponsable donc tu es adulte ^^. Bisous et vis ta vie comme tu l'entends avec ton petit grain de folie à toi, c'est ce qui fait ton charme ;)
    Et à bientôt pour l 'apéro^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aileza ^^ Je n'oublie pas juré ^^

      Supprimer
  9. Salut,
    Faut devenir adulte pour comprendre, tout comme faut se souvenir avoir été enfant. On a bien changé depuis quand même. :)
    J'ai été insultée d'immature (je l'ai pris tel quel au vu de la personne) récemment par une idiote déjà maman à 23 ans parce que trop pressée pour des raisons très à elle et qui, par conséquent, se sent mature. Je te l'aurais bien piétinée. Me dire ça à moi au vu de mon passé, de ce qui fait ce que je suis, de toutes ces put... de décision que je prends contre mes envies, parce que j'ai conscience de ce que je fais.
    Pour moi, la maturité c'est être capable de comprendre l'ampleur de ses actes, d'être capable d'assumer, d'être capable d'être soi-même. Etre fou fou n'empêche pas d'être mature.
    Je connais des enfants bien plus mature que n'importe quels adultes et je trouve ça un peu triste pour eux d'avoir atteint si tôt ce niveau de conscience. Le bonheur, c'est l'ignorance ! XD Bien que l'ignorance peut aussi te rendre malheureux parce que quelque part tu sais... On change de sujet.
    Stop.
    Bref, tu as raison, j'en suis certaine ! Ou alors on est deux dans l'erreur... Va savoir.
    ++

    RépondreSupprimer
  10. Surtout continuer à être toi ! :-D On t'aime comme ça ! :-)
    Et merci de m'avoir cité, ça me touche beaucoup :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, je reste moi même ^^
      De rien, je te trouve très mature :)

      Supprimer

Laisse moi une petite bafouille, j'y répondrais.