samedi 28 novembre 2015

Dear François...



Hello.

Me revoici pour participer à  l'After  des apéros cosmiques. Je garderai mon idée initiale. Je pourrai m'adresser à François Hollande mais ce n'est pas mon président et je n'ai pas souvenir d'un ministre belge qui aurai ce prénom  (en même temps,  on a tellement de ministres...) Je reste donc sur mon idée première.

Ces apéros sont des rdv de pochtrones pour discuter, laisser s'épanouir notre plume, notre verve, notre imagination où notre amour des beaux mots entre lectrices cosmiques. Merci qui? Merci Aileza!!!



Dear François,

Toi et moi nous connaissons bien. Je t'ai toujours entendu,  reconnu tes belles sonorités bien avant de te rencontrer et de te connaître. J'avoue,  nous avons eu des hauts et des bas, nous avons frôlé les nuages et sombré dans les abysses. Nous avons appris à nous connaître,  nous apprécier,  nous disputer,  nous détester,  nous haïr et nous réconcilier... avant de finir par nous aimer passionnément.

Tu m'as appris à danser puis je t'ai dépassé et fait danser à mon tour, je t'ai fait chanter et compte continuer encore longtemps. 

Tu es de ceux qu'on n'oublie pas,  discret mais essentiel, impératif,  obligatoire. Tu es derrière chaque victoire, derrière chaque échec, chaque étapes de nos vies. 

Tu es présent du début jusque là fin. Et nécessite un réel apprentissage. J'ai appris et j'apprends encore de toi, tu fais partie de ceux dont on apprend sans cesse.  Et parfois,  les aléas et les maladies font que l'on t'oublie. Parfois tu reviens, parfois tu t'efface .

Et pourtant, certains te bafoue,  te blesse,  t'estropie parfois tu es la cible de fous. Mais tu reviens toujours plus beau et plus fort. 

Et toujours aussi inconsistant.

Malgré ton nom, ton existence, tu n'es pas humain, pas animal, tu n'es fait ni de chair ni de sang. Tu existe mais tu n'existe pas.  Et tu es pourtant le centre de nombreuses existences.

Je ne te maîtrise pas toujours bien à l'écrit et j'aime te faire chanter à l'oral. Tu restera toujours un peu "mon" François et bien que féminisé depuis longtemps,  tu restera toujours François,  celui qui fut jadis le premier nom de la langue française .

(Je n'ai jamais caché que j'aimais les beaux mots et le prononcé complexe mais magnifique du français même si je reste fâchée avec l'orthographe. Voici l'occasion pour moi de crier mon amour de la langue française)

J'espère que ce petit texte t'as plu ;)

Des bisous, 




8 commentaires:

  1. Tu as bien fait de partir sur ton igée initiale... c'est très très chouette comme texte ! Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fedo ^^ Bon dimanche à toi aussi ;)

      Supprimer
  2. Hello!

    Ca fait longtemps que je ne suis pas venue ici :)

    Très joli texte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour lily ^^ Merci pour le compliment ;) ici on vient, on va, sans aucunes obligations. Merci de ton passage ;)

      Supprimer
  3. Tu m'as régalée ma belle, ton texte est une petite perle pleine de sensibilité et d'émotion. J'ai adoré te lire. Merci pour ce moment de fraîcheur :)
    Et merci d'avoir été un des piliers des apéros cosmiques. Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir créer ce rendez vous agréable. J'ai adoré participer. ;)

      Supprimer
  4. Salut,
    J'y avais pensé aussi à François, la langue française. Mais je ne me suis pas sentie capable d'écrire là-dessus... Et j'ai trouvé une autre idée. ;)
    Bien vu du coup ! Haha ! :D
    A la tienne ! ;)
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Santé! J'avais déjà fait un exercice de style et 3 version poème. Et puis c'est un sujet qui me tient à coeur.

      Supprimer

Laisse moi une petite bafouille, j'y répondrais.